Faire vivre le blog, pas toujours facile.

Ce n’est pas toujours facile d’alimenter un blog surtout quand plusieurs évènements envahissants de la vie se mettent l’un dans l’autre ou se succèdent. Quand nous avons peu de temps et que nous savons que nous avons des lecteurs réguliers, il faut alimenter et ne pas les perdre. Je te propose donc de faire un petit bilan blogging.

Quand je parle de lecteurs fidèles, oui j’en ai déjà quelques uns, une centaine pour être plus précis. Et je tiens à vous remercier énormément d’ailleurs car c’est grâce à vous que j’alimente en continu le blog et je continue d’écrire.

DSCF1135

Après maintenant presque 2 mois de blogging, je t’ai fait découvrir Lush et ses masques frais pour le visage, et peu de temps après Bulldog : une marque britannique. Seulement, avec mon déménagement et quelques factures plus tard, je n’ai plus spécialement de l’argent à consacrer à ce genre de produits hors de prix et je cherche donc des alternatives. C’est ainsi que j’ai découvert Treacle Moon lors d’un de mes voyages professionnels en Allemagne, ainsi que d’autres marques comme Sante, Bilou ou encore Drescher Essenz Naturell (marque bio distributeur de la chaîne DM). J’avoue avoir été séduit par Treacle Moon et ses gels douches aux couleurs tendances et odeurs peu usuelles. La fraîcheur des mousses de douche de Bilou est également une source de bonheur lors de bains.

Je viens aussi de réduire drastiquement ma consommation de simili-viandes car très honéreux et au final bourré d’additifs et de crasses en tout genre. Je les remplace par des légumineux (haricots rouges et/ou blanc, des pois-chiches, des lentilles, …), du quinoa, du riz et des pâtes complètes avec une bonne quantité de légumes verts. Les associations d’aliments font que l’apport en acide aminé est complet et varié et que je ne manque de rien. Je me suis aussi rendu compte de cette importance car tu le sais bien qu’un déménagement prend du temps et beaucoup d’énergie. J’ai donc légèrement négligé mon alimentation en prenant moins de temps pour cuisiner et en mangeant plus de produits finis et moins diversifiés. Cependant, je tenais à conserver le fait que je ne mange plus de produits provenant des animaux et donc, je faisais bien attention à la lecture des ingrédients sur les étiquettes.

La pizza végétalienne express

Pour ceux qui me suivent depuis le départ, ils ont pu constater un changement de design pour le blog à deux reprises, mais je te rassure, j’ai enfin trouvé quelque chose qui me plaît et il est actuellement en cours (n’hésite pas non plus à me dire si tu ne le trouves pas assez clair, je ferai mon possible pour remédier à cela). Les articles ont changé de style pour certains, ils deviennent plus complet et je tente de m’appliquer de plus en plus pour prendre les photos et te transmettre le plaisir que j’ai eu lorsque je l’ai prise, n’est-ce pas le but d’une photo ?

Mes fidèles lecteurs ont également pu constater que j’ai commencé le blog comme végétarien. Avant de le devenir j’étais omnivore et grâce aux recherches et aux échanges que j’ai eu, j’ai réussi à passer au végétalisme depuis maintenant une bonne grosse année. J’ai donc découvert les joies des faumages : certains sont vraiment pas très appétissant (brillants et ressemblent à du plastique lorsqu’ils sont mangés) ni agréable au goût, mais d’autres sont succulent et ressemblent au vrai fromage. En plus de ce genre de découverte culinaire à la maison, j’ai eu l’occasion de tester plusieurs restaurants vegan ou bio proposant des plats végétaliensHank Vegan BurgerHank Vegan Pizza et O Natur’Elles.

Tu es toi aussi un amateur de cuisine ? Alors le rendez-vous du lundi pour la recette est bientôt de retour. Pas tout de suite, je dois d’abord réunir quelques recettes pour tenir la cadence…

Sais tu que Berlin était devenu la destination tendance pour les végétariens, végétaliens ou vegan ? Avec plus de 100 restaurants végétariens dont la moitié sont végans, Berlin se dégage comme ville vegan-friendly et vegetarian-friendly. Je ne manquerai pas, bien entendu, de te partager mon expérience, parfois en direct, via ma page Facebook et mon Twitter, tout comme via mon Instagram.

DSCF1004

Mais avant de continuer à parler de tout ça, il reste encore quelques semaines de travail et d’échanges avec toi. N’hésite pas à me contacter ou commenter lorsque tu as des questions, des remarques sur le blog.

J’ai retrouvé le plaisir de l’internet à la maison et du coup le plaisir de partager avec toi ma petite vie, mes découvertes, mes envies culinaires. Une newsletter va bientôt être remise en place maintenant que j’ai (enfin) un logo correct (tu en penses quoi ? – il est en haut au centre sur le site !), n’hésite pas à t’y abonner lorsqu’elle sera active.

Share:

2 réponses à “Faire vivre le blog, pas toujours facile.”

  1. Audry Drapier dit :

    Je découvre ton blog progressivement et je n’ose imaginer le travail derrière.
    La rédaction des articles, les photos, l’installation de WordPress, le template personnalisé, les wigets, la connection avec les flux sociaux que tu alimentes comme Facebook,Twitter ou Instagram, c’est énorme!
    Je gère des WordPress au boulot, j’en ai un personnel sur lequel je dois repartir de Zéro donc je parviens à quantifier le temps que tu as pu y consacré, et rien que pour ça, nous, lecteurs devrions te remercier pour ces partages, et ce don de ton temps. Au vu de tout, c’est vrai que tu vis à du 300Kms/heure au sens propre comme figuré 🙂
    Excellente journée !

    • Fred dit :

      Je le fais avec plaisir, même si je n’ai pas eu vraiment le temps depuis quelques temps pour raison privée. Mais il me tarde de m’y atteler à nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.