Carnivores, omnivores ou herbivores, sommes-nous réellement ce que nous croyons?

Sommes-nous réellement ce que nous croyons ? Sommes-nous fait pour l’alimentation que nous nous sommes créée ? Notre éducation ne joue-t-elle pas un rôle dans l’alimentation que nous avons aujourd’hui ? Notre corps a-t-il été conçu pour cette alimentation carniste

Nous savons que dans le temps, l’homme a commencé à chasser pour survire et pas par plaisir et par envie de vie luxueuse. Mais aujourd’hui, avons-nous réellement besoin de cette alimentation luxueuse tel que nous la connaissons ? Quand on voit qu’aujourd’hui nous élevons des êtres vivants doués de sensibilité afin de les tuer pour notre alimentation, pour nous habiller, pour nous laver… Pouvons-nous encore cautionner qu’environ 60 milliards d’animaux sont tués par an pour notre consommation et notre mode de vie ?

Sommes nous réellement fait pour l’alimentation que nous connaissons aujourd’hui, celle de carnivore ou d’omnivore ?

Voyons cela sous forme de tableau :

Carnivore Omnivore Herbivore Humain
CAPACITÉ DE L’ESTOMAC 60 à 70% du volume total de l’appareil digestif 60 à 70% du volume total de l’appareil digestif Moins de 30% du volume total de l’appareil digestif 21 à 27% du volume total de l’appareil digestif
ACIDITÉ DE L’ESTOMAC pH inférieur ou égal à 1 pH inférieur ou égal à 1 pH variant entre 4 et 5 pH variant entre 4 et 5
SALIVE Acide, Glandes salivaire peu développées, Pas de ptyaline Acide, Glandes salivaire peu développées, Pas de ptyaline Alcaline, Beaucoup de ptyaline, Glandes salivaires développées Alcaline, Beaucoup de ptyaline, Glandes salivaires développées
CANINES Très longues, fortes, grosses Très longues, fortes, grosses Taille réduite ou inexistantes Taille réduite
FOIE Désintègre très bien l’acide urique et la vitamine A Désintègre très bien l’acide urique et la vitamine A Désintègre uniquement l’acide urique produit par le corps et mal la vitamine A Désintègre uniquement l’acide urique produit par le corps et mal la vitamine A
PEAU Pas de pores. Refroidissement par halètement Pas de pores. Refroidissement par halètement Beaucoup de pores. Transpiration par la peau Beaucoup de pores. Transpiration par la peau
INTESTIN GRELE 3 à 6 fois la longueur du corps 4 à 6 fois la longueur du corps 10 à 12 fois la longueur du corps 10 à 12 fois la longueur du corps
ONGLES Griffes (fortes, dures) Griffes (fortes, dures) Ongles mous (ou sabot) Ongles mous
MÂCHOIRE Mobile verticalement (pour déchirer, lacérer) Mobile verticalement (pour déchirer, lacérer) Mobile verticalement et latéralement (pour mastiquer, broyer) Mobile verticalement et latéralement (pour mastiquer, broyer)
MUSCLES MÂCHOIRE Muscle temporal Muscle temporal Muscle masséter Muscle masséter
URINE Acide Acide Alcaline Alcaline
VITAMINE C Capable de synthétiser avec son organisme Capable de synthétiser avec son organisme Nécessite un apport quotidien par la nourriture Nécessite un apport quotidien par la nourriture
URASE (décompose l’acide urique de la viande) Présence Présence Non-présent Non-présent (décompose mal l’acide urique toxique)
COLON Court, simple et lisse Court, simple et lisse Long, complexe avec villosités Long, complexe avec villosités
MUSCLES DU VISAGE ET DE LA BOUCHE Réduit pour une grande ouverture de la bouche Réduit pour une grande ouverture de la bouche Bien développé. Petite ouverture de la bouche Bien développé. Petite ouverture de la bouche
REINS Urine très concentrée Urine très concentrée Urine modérément concentrée Urine modérément concentrée

Source : protegetasante.net/carnivores-omnivores-ou-herbivores-la-difference-vous-etonnera/

Ce tableau montre bien que l’humain est presque identique à un herbivore et loin d’être omnivore ou encore carniste. L’humain n’est donc pas conçu pour l’alimentation avec excès de viande tel que nous la connaissons actuellement.

Ce joli tableau nous ferait également croire que nous avons été typiquement conçu pour l’alimentation comme une vache (= herbivore) et pas comme un lion (= carniste).

Cependant, il y a une vitamine manquante dans l’alimentation végétale et qui pourtant est bien importante et nécessaire à l’homme : la B12 !

  • Qu’est-ce cette B12 ?

C’est une vitamine d’origine bactérienne qui est nécessaire pour l’hématopoïèse, c’est à dire le renouvellement des cellules sanguines. Nous devons d’ailleurs notre existence à cette B12 car sans elle, l’homme ne pourrait continuer de vivre sainement et en pleine santé voire se serait éteint avant même notre naissance. L’homme n’est pas capable de synthétiser la vitamine B12 car il ne possède pas les enzymes nécessaires, que notre flore ne peut fournir, et son tube digestif est non-adapté. La B12 nous est donc indispensable au même titre que le soleil et l’eau. Si tu souhaites entrer plus en détail dans ce sujet, je te propose de consulter www.vivelab12.fr.

Attention : il faut également reconnaitre que les végétaliens et les végans ne sont pas les seuls sujets au risque de carence en B12, les omnivores le sont également. Car cette vitamine est hydrosoluble, qui veut dire soluble dans l’eau, et qu’avons nous actuellement dans la viande ? Une énorme quantité d’eau, on le voit bien à la cuisson, le morceau de chair réduit quasi de moitié. Tout ça pour en venir au fait que la B12 est peu présente de nos jours dans la chaire animale que nous consommons et que toute personne doit faire attention de ne pas en manquer car elle est nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme.

Si la viande est de qualité et pas celle du supermarché bien gonflé à l’eau, bourrée d’antibiotiques et autres additifs, il ne faut pas une aussi grande consommation que nous la connaissons actuellement. Certains nutritionnistes vont jusqu’à dire qu’une petite portion de 150 g par semaine est suffisante pour subvenir à nos besoins en B12 si la viande est de qualité en plus d’une alimentation végétale riche, variée et complète. Ou tu peux tout simplement décider de prendre des suppléments de cette vitamine B12 qui se vendent dans tout bon magasin bio et/ou végan et adopter une alimentation 100% végétale et éthique.

Donc non, l’homme a peut-être une composition proche de l’herbivore mais il ne l’est pas. Pourtant, c’est un argument de certains végans et antispécistes, comme il le fût pour moi étant mal informé. Nous restons tous cependant libres de nos choix, notamment alimentaire, et pouvons ainsi décider de devenir végétalien voire vegan pour des raisons d’éthique et de santé auxquelles peuvent également s’ajouter l’écologie et autres.

Une autre raison de passer au végétal est aussi que nous, les hommes, nous devons cuire cette chaire animale et inventer des recettes pour la rendre plus digeste et moins visible. Alors que la vue d’un cadavre dégoûte plus de 90% de la population. Ou encore, prenons les enfants en bas âge, ils détestent souvent la viande ou le poisson, nous devons les forcer, les formater et masquer un maximum ce morceau de chair pour qu’ils acceptent de les manger, l’exemple parfait étant les célèbres fish sticks.

L’histoire nous apprend également qu’entre les deux guerres (14/18 et 39/45), les boucheries sont apparues dans les villages et devine quoi, la clientèle des médecins a doublé sa fréquention !

Sais-tu qu’il y a des matières provenant d’un animal dans notre quotidien et dans des produits dont nous ne le soupçonnons pas comme :

  • du lait dans le pain industriel ?
  • de la poudre d’os qui est utilisée pour raffiner le sucre blanc ?
  • de la carmine (à base de puce cochenille) dans le sucre roux pour la coloration de celui-ci ?
  • de la gélatine de porc dans les bonbons ou dans ton dentifrice ?
  • du boeuf (gras de boeuf appelé Tallowate) dans le savon ?
  • du mouton (lanoline) dans ton baume à lèvre ou encore ton shampoing ?
  • de la cire d’abeille dans le gel douche ?
  • de l’ester, une sorte d’huile dont il est impossible de savoir si elle est végétale ou animale, dans les shampoings ?
  • du mouton (laine) dans ton pull préféré ?
  • du bovin (cuir) dans tes chaussures, blousons, pantalons ?
  • de la caséine (protéine de lait) dans les préservatifs ?
    Etcetera, etcetera…

Mais pourquoi avons-nous ces ingrédients dans notre vie quotidienne ? A vrai dire, pour une raison inexpliquée car peu de ces ingrédients ont vraiment une utilité dans le produit utilisé. Ils servent simplement à essayer de justifier l’horreur et le carnage infligé par l’industrie alimentaire en déculpabilisant les gens de l’action de tuer juste pour se nourrir.  Pourquoi devrions-nous continuer de participer à ce lobbyisme alors qu’il existe des alternatives 100% végétales et donc respectueuses envers les animaux ?

Cet article ne te dit toujours pas de passer au végétarisme ?

Mais tu t’es déjà renseigné sur la viande végétarienne ? C’est souvent ce qui permet à un carnivore de passer au végétarisme, j’ai d’ailleurs déniché pour toi un reportage de l’émission « On n’est plus des pigeons » qui est très bien fait :

Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Pourquoi devrions-nous stopper la consommation de chair animale et continuer à nous vêtir de cuir, d’avoir des sacs en peau de serpents ou de crocodiles ? Au fait, sais-tu comment on élève les serpents et comment on en récolte la peau ? Regardons ensemble :

Certes, cet animal me fait peur et je ne préfèrerai jamais croiser son chemin. J’en suis dégoûté, mais devons-nous réellement l’exploiter pour autant et le faire souffrir ? Car s’ils sont si présent maintenant, c’est bien en raison de leur élevage intensif pour l’industrie de la mode et qu’ils arrivent finalement par s’échapper.

Je sais que tu vas me dire que ce sont des arguments tout droit sortis d’un végétalien, un végan ou un antispéciste, mais continueras-tu à acheter de la viande ou de la charcuterie si les emballages ressemblaient à ceux de la cigarette ?

Ce sont des emballages fictifs qui ont été modifiés pour l’illustration de mes propos et de l’article.
Merci à Aurore de « Cuisine vegane pour debutant » pour ses liens intéressants et ses remarques.

More about Fred

Jeune blogueur belge qui partage sa vie, ses tests de produits cosmétiques, ses recettes favorites, ses voyages, mais surtout ce qu'il aime.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *